NoSQL : une catégorie de systèmes de gestion de base de données


NoSQL : une catégorie de systèmes de gestion de base de données

NoSQL représente une catégorie, parmi tant d’autres, de systèmes de gestion de base de données en abrégé SGBD.  Cette catégorie de SGBD n’est plus basée sur l’architecture traditionnelle des bases relationnelles. L’évolution fait que la table ne figure plus dans l’unité logique et SQL n’est plus utilisée pour manipuler les données. 

sql.jpg

En traduisant  littéralement NoSQL, il s’agit de « pas seulement SQL ».  Au terme des diverses  questions-réponses, il est conclu que NoSQL ne va pas se substituer aux bases de données relationnelles classiques mais plutôt fournir  une alternative sinon compléter les fonctionnalités des SGBDR pour aboutir à des solutions plus pertinentes  dans certains contextes.

Les éléments historiques

Le terme NoSQL apparaissant en 1998 pour la première fois a été expliqué Not Only SQL au lieu de Non SQL qui sous entendait une technologie opposant SQL qui le langage utilisé pour traitement de données et le plus usité dans le temps. 

nosql.jpg

Le NoSQL n’est pas un nouveau langage de requête, c’est plutôt une nouvelle méthode de stockage de données.   Le terme sert maintenant  à indiquer un générique pour tous les SGBB et les logiciels de stockage de données qui n’adoptent  plus les principes traditionnels des systèmes de gestion des bases de données relationnels.  Cependant,  il est toujours possible de voir la coexistence des deux domaines dans certaines architectures  métiers dans la mesure où ils peuvent répondre à des nécessités différentes, selon le programmeur informatique maître d’œuvre.  

Le marché des systèmes de gestion de base de données

Les différents systèmes de gestion de base de données sur le marché se distinguent   par le  volume d’utilisation des bases de données. Le nombre d’intervenants simultanés et la taille de base de données sont fonction du volume ou du périmètre qui détermine également  la puissance de calcul fondamental et les emplacements.

Le choix  du SGBD  dépend de la politique stratégique de l’organisme utilisateur. Un SGBD qui prévoir plusieurs milliers d’utilisateurs et une base de données colossale peut s’évaluer aux environs d’un million de dollars.  Le marché de SGBD  est toujours promettant  aux vues de l’augmentation de la demande, notamment sur internet.